L’histoire derrière l’imagerie et les noms de R+Co

novembre 8, 2021

Un paysage désertique aride. Une femme avec une télévision en guise de tête. Des doigts fins brandissant des ongles rouges laqués et brillants. Très reconnaissables et complètement accrocheuses, les images des produits R+Co captivent certainement – et le cerveau derrière l’iconographie et les noms de la marque, la directrice artistique de R+Co, Amanda Wall, est tout aussi captivante. Ici, elle explique comment une chaîne de montagnes est à la base de l’esthétique de la marque R+Co et comment Alice au pays des merveilles et une obsession pour le thé ont inspiré le lancement du nouveau produit TEACUP, un rinçage détoxifiant Peacholine + Kombucha.

Comment en êtes-vous venu à concevoir l'imagerie iconique des emballages de R+Co?

Amanda Wall:

 

Lorsque j’ai commencé chez R+Co, j’arrivais dans la marque en tant que styliste pour la photographie. Une société de design avait fait une ébauche de l’emballage de R+Co. Je n’avais jamais fait d’emballage auparavant, ni aucun type de conception graphique professionnelle. Je savais que j’avais manifestement une esthétique forte, et que j’étais un peu une créatrice de style. J’avais confiance en mon esthétique et en ma capacité à créer une image. J’ai simplement eu l’impression que le design initial de cette société pour R+Co était bon, mais qu’il ne me parlait pas en tant que consommatrice.

Avez-vous été invitée à la table pour le redessiner?

Amanda Wall: 

 

Non, parce que personne ne savait que je dessinais. Je ne savais même pas encore que j’avais la capacité de le faire. Je travaillais comme styliste, directrice artistique et directrice de casting, pas comme graphiste de produits. Mais j’ai été amenée à une réunion, et je n’arrêtais pas de lever la main et de dire: « Je ne pense pas que ça convienne. » L’aspect de la marque n’était pas ce à quoi je répondrais. Et je faisais partie du groupe démographique ciblé par R+Co.

Plus tard, je suis rentré chez moi à Los Angeles, et j’ai vu des montagnes en conduisant. Je me suis dit: « Oh mon Dieu, il faudrait une image sur l’emballage pour accompagner les noms. » De plus, c’était au début d’Instagram – cette idée de partager des images était plutôt intéressante pour moi. C’est donc de là qu’est né le concept visuel de la marque.

 

Une fois que vous avez eu cette idée, qu'avez-vous fait?

Amanda Wall: 

 

J’ai commencé à assembler des éléments dans Photoshop, car je ne savais pas vraiment comment utiliser les programmes de conception. J’ai cherché en ligne des photos que je pouvais compiler pour les présenter à R+Co. J’avais beaucoup de boîtes et de bouteilles de forme ronde chez moi, alors j’imprimais simplement des étiquettes sur mon ordinateur et je les collais ensemble. Donnez-moi un pouce …. L’idée était tellement convaincante pour moi. J’étais tellement excité par ce concept que je me suis dit : « Ça y est. C’est ce que doit être la marque. » Et quand je l’ai présenté, ils ont adoré.

Quel est votre processus?

Amanda Wall: 

 

Les noms sont plus difficiles. J’ai plus d’images que de noms. Si je rencontre des difficultés, je lis beaucoup et j’ai beaucoup de livres dans mon appartement, alors je vais ouvrir un livre et parcourir les auteurs que j’aime. Souvent, il y a des noms que j’aurais pu vouloir davantage mais que nous n’avons pas pu obtenir, et cela devient un processus pour changer l’identité de ce à quoi je suis déjà mariée dans mon esprit.Même lorsque je cherche les images, j’en essaie au moins 20 ou 30 pour chaque bouteille. Celle que je décide est toujours la bonne. C’est un processus sérieux.

En tant que directrice artistique, vous avez imaginé tellement d'images et de noms pour les produits, le dernier en date étant TEACUP, le rinçage détoxifiant Peacholine + Kombucha. Comment l'avez-vous imaginé?

Amanda Wall: 

 

On m’a donné les noms secondaires et la fonction : Il y a du Kombucha et de la Peacholine (de l’extrait de feuille de pêche), et c’est détoxifiant. C’est une sorte de purification qui procure un bien-être.Lorsque je me sens malade et que je veux me sentir mieux, j’aime boire du thé – je bois beaucoup de thé. J’aime l’idée d’une tasse à thé avec un côté surréaliste à la Alice au pays des merveilles. C’est ce que j’ai en tête quand je pense à une tasse pour le thé – le manège de tasses à thé à Disneyland, l’heure du thé avec le Chapelier fou, entre autres. Je crois que c’est amusant.

Il est très intéressant de constater que chaque image et chaque nom - de DEATH VALLEY à OUTER SPACE en passant par TEACUP - a une histoire plus profonde. La prochaine étape pour R+Co est de vous envoyer en orbite pour que vous puissiez prendre des photos depuis l'espace!

Amanda Wall:

 

Oh, s’il vous plaît. Donnez-moi mon Moon Landing. J’en ai besoin!

#R+Co  #amandawall  #produits   #traitements  #soinscheveux   #beautéstar

(Visited 131 times, 1 visits today)

Partagez cet article!

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on pinterest